Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Lili

Je viens de vivre 2 situations bien différentes l'une de l'autre, et j'en suis toute retournée. Je ne sais pas comment je dois le vivre ou bien tout simplement ce que je dois en penser. Cela me travaille énormément, et croyez-moi, le mot est faible. Oh, j'imagine déjà que certains vont dire que si l'on me fait des reproches je me plains, et les autres, qui diront que si l'on me fait des compliments, je me plains aussi.

Hé bien non ! Mesdames et messieurs, je vous arrête tout de suite! Je ne me plains pas quand je reçois des compliments, bien au contraire, j'en suis fière, mais j'ai tellement de mal à le réaliser et à le croire que je me demande si la politesse ne dépasse pas le compliment.

 

Première situation:

La semaine dernière, avec mon mari, j'ai eu la chance d'assister, en tant que témoin, au mariage de ma meilleure amie. Beaucoup d'émotions et aussi d'appréhensions car je ne connaissais personne. Ceci étant, devant la mairie, une invitée de la belle famille, est venue à ma rencontre pour me dire:

compliment

 

            " - Bonjour. Vous êtes le témoin de Candy?

               - Oui, ai-je répondu avec un grand sourire.

             - En fait, je voulais vous dire depuis tout à l'heure que je vous trouve très jolie. Vraiment.

            - Heu..... ben merci. C'est gentil"

 

 

Voilà la seule réponse que j'ai réussi à sortir. Mon Dieu que j'étais gênée! Je ne savais plus où me mettre !

Et depuis, je ne cesse de me demander: pourquoi?

Mais au final, est-ce qu'il y a un pourquoi?

Doit-il obligatoirement avoir une autre raison à part que celle d'être jolie???

 

Deuxième situation:

Comme la plupart des personnes atteintes de TCA ( troubles compulsifs alimentaires) je consulte, à raison de tous les 15 jours, un psychiatre pour travailler sur mon comportement vis à vis de ma relation avec l'alimentation. Cependant, il y a des moments plus difficiles que d'autres, comme en ce moment par exemple.

psy

Ce médecin, me voyant au plus mal n'a pas hésité à me laisser son numéro de portable personnel durant ses vacances en me disant de ne pas hésiter à l'appeler en rajoutant: " vous êtes quelqu'un de bien que j'apprécie. Je vous aime bien, et je ne peux pas vous laisser comme ça".

 

 

Quelles réactions faut-il avoir quand on entend cela?  Je sais pas. Seul côté positif, et heureusement, j'étais assise ce qui fait que ma surprise fût moins visible.

 

Conclusion:

Depuis, je n'arrête pas de penser à ces deux situations, ne sachant trop si cela relève plus du compliment ou bien de la politesse?

J'ai envie de croire aux compliments. J'ai envie que se soit des compliments, mais je ne peux m'empêcher d'y introduire cette notion de politesse.

Je sais pertinemment que si je doute c'est que je me sous estime et que je manque de confiance en moi, mais mon Dieu que je suis perdue !!!

Tendrement.

Lili.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Jessica 26/04/2017 13:19

Coucou Lili !
C'est un très bon sujet d'article que tu nous livres, car s'il y a bien une chose qui déstabilise une personne en manque de confiance/estime de soi, ce sont les compliments !
Tu dis que tu hésites entre compliment et politesse, mais c'est aussi une question de sincérité. Ces gens sont sincères. Mais comment se peut-il qu'ils me trouvent sincèrement jolie ? sincèrement agréable ? etc... Et pourtant, ils le sont !
Est-ce que tu t'es déjà sentie "obligée", poussée par un irrépressible besoin de politesse, d'aller voir une personne que tu ne connais pas pour lui dire qu'elle est très jolie ? Eh bien non ! :)
Ton médecin, qui est un professionnel qui prend visiblement son métier très à cœur et qui a l'air d'être une personne très bien, te laisse son numéro personnel car il part en vacances (c'est fait pour décrocher du boulot normalement les vacances hein... lol). Te voir dans cet état et te laisser sans aide l'insupporte d'autant plus "que tu es quelqu'un de bien et qu'il t'aime bien", et pourquoi est-ce qu'il ne pourrait pas t'apprécier ?! Il me parait sincère.
Je vais à présent te raconter une histoire vraie. Quand j'étais adolescente, j'ai connu un homme plus âgé, un ami de la famille (du genre Don Juan, incapable de se caser...) qui lors d'une soirée m'a raconté son histoire. Je pense que ce qui l'a poussé à me la raconter, c'est qu'il a dû voir que j'étais une jeune fille complexée. Quand il était jeune, il a aimé une fille. C'était son premier amour et elle s'appelait Virginie. Elle l'a rejeté car elle était "grosse" (je cite), en obésité quoi. Malgré tous ses efforts, elle n'a pas voulu poursuivre leur relation convaincue qu'il ne pouvait pas l'aimer sincèrement ou qu'il finirait par la quitter tôt ou tard. Et c'est comme ça que je me suis retrouvée en face d'un homme d'une quarantaine d'années qui pleurait à grosses larmes comme un enfant. J'étais tellement surprise que je ne savais pas quoi dire, d'ailleurs je n'ai rien dit. Et il m'a dit textuellement, je cite : "Le problème de ces femmes, c'est qu'elles sont tellement sûres que personne ne peut les aimer, qu'elles ne laissent aucune chance. Elles ne se rendent même pas compte du mal qu'elles se font et s'imaginent encore moins qu'elles peuvent en faire aux autres."
ça fait réfléchir non ? Et tout cas, à l'époque, ça m'a bien fait réfléchir moi ! En effet, si on est convaincu de ne pouvoir être aimé à cause de l'image négative que l'on a de nous-même et que certains ont contribué à nous donner (oui il faut le dire quand même hein...), on ferme aussi en même temps la porte à ceux qui nous veulent du bien, et il y en a !
En conclusion, il faut prendre les compliments ! Tu as tes défauts mais aussi et surtout tes propres qualités qui font que tu es toi et personne d'autre, et des gens peuvent t'aimer pour ça !
Bises.

Jessica 26/04/2017 22:31

Mais de rien, ça me fait aussi plaisir de pouvoir échanger avec toi. C'est que maintenant, je m'aperçois que mon commentaire était sacrément long !
Et pour ce qui est de l'objectivité, on sait que c'est toujours plus facile d'être objectif avec les autres qu'avec soi-même ;) Bonne soirée. Bises.

Lili 26/04/2017 15:40

Bonjour Jessica.
J'ai pris le temps de lire ton commentaire. Une fois; puis deux; puis trois. Et là, je viens de me rendre compte qu'en effet, je fais peut-être les choses à l'envers. Je ne donne pas la possibilité aux gens de m'aimer parce que je ne vois que mon côté négatif. Merci pour cette analyse oh combien utile. Promis, je vais faire tout mon possible pour arrêter de me demander si le compliment que l'on vient de me faire est un vrai compliment ou bien une simple formule de politesse. J'espère y arriver et si j'ai un doute, je reviendrai lire ton commentaire pour me "rebooster". Merci infiniment Jessica pour ton regard objectif qui m'aide énormément. Merci encore de partager tes idées avec moi. Je t'embrasse très chaleureusement. Lili.