Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Lili

C'est "con" mais, quand tu es gros, les poils poussent quand même. Le problème c'est que la superficie à épiler n'est pas la même qu'un maigre. La plus grosse difficulté, c'est d'arriver à s'épiler. Il ne s'agit pas là de choisir quelle technique utilisée, mais plutôt laquelle je peux faire. Et là, une nouvelle aventure commence....

Hypothèse n°1: l'épilation définitive.

Une méthode qui commence à être de plus en plus répandue dans notre société : le laser. Pratiqué généralement chez un dermatologue, il ne faut pas négliger son coût. Cependant il n’est pas rare d’en trouver à la vente au grand public. Mais selon certain, il serait à l’origine de nombreux cancers.

Que faut-il penser de tout ça ? 

Pour ma part, je ne sais pas. De toute façon, ce n’est pas pour moi. Je me vois mal aller chez un dermatologue et allonger toute ma graisse sur la table. Et puis, vu la surface, j’imagine très bien le coût que cela va représenter !!! Bref, le laser, j’oublie.

 

Hypothèse n°2 : la cire.

Ouille ouille ouille !!! J’ai déjà mal rien que d’y penser.

En fait, je ne sais pas pour vous, mais moi ma peau est tellement tendue par la graisse que dès que j’appuie, j’ai mal. Je ne peux même pas me mettre à genoux ! Oh, ce n’est pas parce que je ne peux pas me relever, non, c’est juste que j’ai un mal de chien à la pression exercée avec le sol.

Alors, épiler à la cire, je ne vous raconte pas !

Et puis, là aussi j’imagine très bien l’esthéticienne me dire que les tarifs seront différents en raison de la superficie. Donc là aussi, j’oublie.

 

 

Hypothèse n°3 : le rasage.

 

Ha ouais, ça c’est faisable ! Pas de douleurs. Et puis, les rasoirs on en trouve partout. Des manuels ou bien électriques.

Heu…. Mais…. Je fais comment pour le derrière des cuisses ?Et le maillot ? J’ai le ventre qui tombe si bas que je ne vois rien.

 

Bon, je peux déjà faire de la cheville aux genoux et une partie des cuisses. Par contre je ne vous raconte pas les contorsions. Je tourne de gauche, de droite comme un chien qui essaye d’attraper sa queue. Vu que je ne mets pas de jupe courte, ça va le faire pour sortir en ville.

Reste le maillot et le derrière des cuisses…. Bon ben là, il me reste qu’une seule solution : une tierce personne.

Pas question de demander à une amie. La honte !!

Ben, je vais demander à .... mon mari. J'ai toujours honte mais c'est le mieux que j'ai trouvé.... pour l'instant.

 

Hypothèse n°4 : les crèmes.

Pas mal comme solutions alternatives. Je ne vous raconte pas le nombre de tubes qu’il me faut ! Allez, le double d’une personne « normale ».

Pas besoin d'y voir pour mettre la crème. Il suffit d'être méthodique. Par contre, il faut être très attentif à bien rincer pour enlever toute la crème, sinon bonjour les irritations après....

Bref, pour résumé, j’alterne le rasage et les crèmes, et tant bien que mal, je m’en sors.

Je rêve du jour où je pourrais enfin m’épiler à mon aise… Ha qu’est-ce que se sera bien….

Cordialement.

Lili.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article